La scène sur les pauvres…..

Scène des pauvres

  

Voilà les idées que j’ai eues :

  

Attention certains passage risquent d’être assez crus mais c’est nécessaire si on veut en garder la force. 

  

Personnages : (Vous remarquerez que j’ai pris les noms des personnages du texte) 

  

Joseph : Le clochard

  

Une dame qui passe

  

Le groupe de lycéens :

  

Gabrielle : La jeune lycéenne pleine de certitudes à propos des pauvres.

Marie : Celle qui pose des questions qui semblent anodines mais pourtant

Elisabeth : L’enthousiaste qui pense que toutes les pistes sont bonnes…

Zacahria : Le révolté qui ne mâche pas ses mots et qui met parfois les points sur les i

Balty : Celui qui se demande pourquoi on doit s’en occuper

Mel : Voit le problème par l’angle économique

Gaspy :  Celle qui se tait. Qui n’a pas d’opinion.

  

  

  

Le texte de la nativité est lu jusqu’au moment où Marie et Joseph sont chassés de l’auberge pour atterrir dans une crèche.

  

1ere scène : Joseph, une dame 

  

Alors que la lecture s’interrompt, on voit 2 ombres se faufiler après avoir réveillé Joseph qui est du coup de bien mauvaise humeur. Il vient de se faire voler ses chaussures.

  

Joseph : Mes grolles !!!! Enfants des salauds ! Mes grolles Oaf ! C’est pas vrai ! Merde ! Mes grolles…. (Il faut une teinte de désespoir dans la voix du personnage à ce moment !)

  

Joseph : (Brandit son poing fermé en direction de ses voleurs) Fils de putes ! 

  

(Il part se rasseoir ! se prend la tête dans les bras)

  

Joseph : P’tain, Meeeeerde c’est pas vrai ils m’ont piqué mes grolles ! Comment qu’j’vais faire maint’nant ! Et pis il pleut en plus !!! Meeeerde Galééére ! Je sens que ça va être une sale journée aujourd’hui !

  

(Une dame passe et le regarde un peu contrariée par la grossièreté de son langage.)

  

Joseph : Qu’est ce t’a la grosse ! Barre toi …. (un peu menaçant… La dame ne demande pas son reste….)

  

(Joseph entreprend alors de se faire des chaussures de fortune avec le carton qui lui a servi pour dormir et des sacs poubelles.)

  

 Joseph : Bon ya pas à chier, j’peux pas rester comme ça ! Les pieds c’est ultra-important. Si t’es cloué t’es mort ! Va falloir que je trouve une nouvelle paire de grolles…. Marre ! La semaine dernière c’était 3 jeunes cons qui m’ont piqué mon sac et qui l’ont balancé dans la Seine avec toutes mes affaires. Paraît que c’était leur secteur et que j’avait rien à fout’là ! C’était pour que je comprenne bien qui m’ont dit ! Et pis avant’hier y a eu l’aut’tarré avec son cleps qui voulait me piquer mon riz au lait. Heureusement que je t’avais sur moi toi (parle à son canif !) Tu es la dernière chose qui me reste !!!! Sans toi je crois que je serai fichu ! Il égraine les lames. Tu es là pour me défendre, (la grande lame) pour la bricole (poinçon /tournevis) pour la bectance (ouvre-boîte) et pour la détente (Tire-bouchon… Semble rêver un peu)

  

(Il se remet à la tâche)

  

Joseph : Bon c’est pas tout ça mais va falloir que je me chausse quand même. (Il continue sa fabrication de chaussure en carton) (on peut envisager un jeu de scène où il essaye de mettre sa chaussure dans un sac plastique ou mettre son pied dans un sac plastique avant de le mettre dans sa chaussure. Ce qui de toute façon revient au même la chaussure et le sac seront morts avant peu ! Mais ça en dit long sur la précarité de Joseph qui ne dépend désormais plus que de son canif.)  (Il rêve encore après avoir fini ses chaussures en tenant son canif devant lui la lame du tire bouchon devant les yeux) Tant que je t’ai toi ! Je s’rai pô obligé d’boire leur cochonnerie de vin en brique…… (Il a l’air absent un peu titubant aussi)

  

2nde Scène (Joseph, Gabrielle, Marie et Gaspy) 

  

Gabrielle arrive avec ses copine Gaspy  et Marie (Elles ont des sacs contenant des pâtisseries) 

  

Gabrielle : (Montrant du menton Joseph, puis ricanant) Regarde ! 

Marie : Quoi ?

Gaspy : (Regarde dans la direction mais détourne le regard très vite)

Gabrielle : Le gars là bas ses chaussures….. !!

Marie et Gaspy : ….

Gabrielle : Le pauvre ! (l’air consternée par les malheurs de Joseph…. ! Mais avec un peu de crainte en même temps….)

Marie :  Faudrait pouvoir l’aider (Elle sort son porte monnaie)

Gabrielle : T’es folle faut pas lui donner d’argent ! tu as vu comment il est il va sûrement aller les boire il n’est que 7 h 30

Marie : Mais qu’est-ce qu’on peut faire, alors ?

Gaspy : (Haussement d’épaule entre l’impuissance et l’indifférence)

Gabrielle : Attends tu vas voir ! (Elle referme le sac dans lequel elle tient sa pâtisserie et se dirige vers Joseph. Arrivée près de lui elle laisse choir sa pâtisserie sur le genoux de Joseph sans lui parler sans le regarder.)

  

Joseph : (Sortant de sa rêverie) Qu’est ce qu’em ‘veut celle-là ? Tire toi connasse ! J’en veux pas moi d’tes saloperies (il balance le sac avec la pâtisserie)

  

Gabrielle : … (retourne prestement vers ses copines un rien décontenancée. On le serait à moins. Elle voulait se rendre agréable et elle vient de se faire jeter devant ses copines !) Vous avez vu ? Il est fou ce mec ! Merde ma chocolatine !

Gaspy : (Se marre nerveusement sur l’épaule de Marie)

Marie :  (Semble ne pas comprendre la scène qui vient de se produire.) Pourquoi il a fait ça ?

  

  

  

  

Scène 3 : Joseph, Gabrielle, Marie, Gaspy, Mel, Balty

  

  

Balty et Mel arrivent et saluent leurs camarades  arrivent et ça commence à jaser à propos du comportement anormal de cet homme qu’on voulait secourir et qui s’est montré odieux.

  

Blaty : Ça va ?

  

Marie :  (Ne quittant pas du regard Joseph et l’air hébétée.) Oui,  et vous ?

  

Mel : Been on dirait pas !

  

Gabrielle :  C’est l’autre là bas ! Tu devineras jamais ce qui s’est passé (hésite entre la consternation et le fou rire nerveux) Marie voulait lui donner une pièce mais je lui ai dit qu’il valait mieux lui donner quelque chose à manger. Alors je lui ai donné ma chocolatine. Il l’a pris et il l’a jeté en m’insultant  il est complètement dingue.

  

Balty : Ça vous apprendra à vous intéresser à ces mecs là.  Et encore vous avez eu de la chance là….

  

Mel : De toute façon ta chocolatine n’aurait pas changé grand chose. C’est la société qui est à refaire.  C’est par la relance de l’économie qu’on peut lutter contre la misère. La charité ça ne sert à rien….

  

Scène 4 : Joseph, Gabrielle, Marie, Gaspy, Mel, Balty, Zacharia

  

(Zacaharia arrive et capte les derniers mots de Mel. Il lui tape dans le dos et sur un ton un peu moqueur)

  

Zacharia : Ne me dis pas que tu vas te mettre à la charité l’économiste….

  

Mel :  (L’air consterné par la remarque du nouveau venu)  C’est pas moi c’est Marie et Gaby, elles ont voulu aider l’pauvre type là-bas. Et le gars les a jeté grave !

  

Gabrielle : Je lui ai donné une chocolatine et il l’a jetée et m’insultant.

  

Zacahria : Et ça t’étonne ?

  

  

  

  

  

Scène 5 : Gabrielle, Marie, Gaspy, Mel, Balty, Zacharia

  

(Le métro arrive et les lycéens montent dans une voiture)

  

Marie : Baaah !  Oui  on voulait l’aider et lui il nous insulte tu trouve ça normal ?

  

Balty : De toute façon avec ce genre de type tu t’attendais à quoi ?

  

Gaspy : A rien de précis….

  

Gabrielle : En tous cas pas à ça !

  

Zacahria : Est-ce que tu lui a parlé ? Est-ce que tu l’as regardé ?

  

Gabrielle : Non ! pourquoi ? Avec Marie, on a eu un peu pitié de lui c’est tout. On voulait l’aider et Marie voulait lui donner de l’argent mais je croyais que ça lui rendrait plus service de lui donner une chocolatine l’argent, il l’aurait utilisé à acheter du vin…

  

Balty : Elles sont complètement dingues !

  

Mel : De toute façon une chocolatine ou une pièce de 2 euro ça n’aurait pas changé grand chose au problème de ce gars. Ce qui faut c’est de la croissance économique pour que tout le monde puisse avoir du travail….

  

Zacharia : Been voyons !  Mais que connaissez vous de son histoire  à ce gars ? Vous me faîtes marrer avec vos théories fumeuses sur l’économie et sur le vin….

  

Marie : Mais alors toi qui est si malin, tu peux nous dire ce qu’on aurait du faire ?

  

Zacharia : Baaah non je ne sais pas. Je ne le connais pas plus que vous ce gars. Par contre ce qui est sûr c’est que ce n’est pas à vous de décider ce qui est bon ou non pour lui….

  

Marie : Mais Gabrielle a raison si on lui donne de l’argent et qu’il va le dépenser pour acheter de l’alcool on a tout raté !

  

Zacharia : Non ! Tu n’auras rien raté, toi ! Pourquoi te sentirais tu responsable de la façon dont il dépense sont argent ? Car il s’agit bien de son argent si tu le lui donnes. La façon dont il le dépense ne te regarde plus. Ou alors ça veut dire que tu le met sous tutelle. A partir de là, sa réaction n’est pas étonnante. Tu imagines ce gars vit uniquement de la générosité publique. La plupart des gens s’en moquent comme Gaspy ou Balty . Si par dessus le marché ceux qui se montrent généreux le font en voulant exercer un droit de regard sur la façon dont il le dépense, que lui reste-il ?

  

Marie : Alors comment doit on faire pour aider les gens ?

  

Gaspy : Mais pourquoi tu veux tellement les aider les gens ?

  

Marie : Je ne sais pas ! Moi . Mais tu trouves ça normal d’ignorer les autres, ceux qui se trouvent dans la misère ?

  

Balty : Aaaah nous y voilà ! On y vient…. la clause de bonne conscience…. Mais tout ces pauvres là tu ne crois pas qu’ils sont un peu responsables de leur misère ? Et puis c’est chiant tu en trouves à tout les coins de rue… Tu ne peux pas porter toute la misère du monde !

  

Gabrielle : Evidemment, toi tu t’en moques…. Mais pour moi la charité ça veut dire quelque chose….

  

Zacharia : Moi je trouve ça super que tu refuses d’ignorer les gens qui sont touchés pas la misère. Et je ne suis pas comme Balty qui préfère les laisser crever. Il y a juste que ce sont des gens et qu’on n’a pas à les juger… Et si on leur donne quelque chose que notre don soit un vrai don.

  

  

Scène 5 : Gabrielle (Seule en prière) 

  

Gabrielle : Seigneur. Toi quand tu donnes ton amour tu ne nous demande pas ce qu’on va en faire. Et pourtant je suis souvent comme ce clochard je te demandes de m’aider de m’aimer mais je vais aussitôt « boire » cet amour. Je fais comme si tu n’avais rien fait. Aide moi à pouvoir donner comme tu donnes.  Aide moi à ne plus gâcher ton amour.

Commentaires:

9 Réponses à “La scène sur les pauvres…..”

  1. Anonyme
    Anonyme écrit:

    C’est vrai que le langage est assez cru mais il fallait bien ça pour coller au contexte.
    Concernant la suite, je ne sais pas ce qu’il est ressorti de vos discussions dans le groupe, mais peut être que les autres lycéens pourraient arriver, et quand l’un d’eux essaie de faire quelque chose pour Joseph, Gabrielle ou l’une de ses amies l’arrête en lui expliquant ce qui vient de se passer. Ca pourrait peut être amener ce que tu suggérais sur Zacharia qui prend le parti de Joseph.
    Maintenant ce n’est qu’une idée, comme ça…
    Pour ma part, je vais essayer de poster notre scenette sur la peur sans trop tarder (j’ai juste eu le temps de taper la première réplique… c’est déjà ça !).
    A bientôt et bon courage à tous!

  2. corinne
    corinne écrit:

    quels sont les thèmes des scènes ?

  3. Marie
    Marie écrit:

    le texte est assez crus c’est vrai mais le contexte est bien ça tien la route. Les pauvres:c’est vrai que la premier penssé est « avec cet argent il vont acheter du vin  » mais en fait ils ne sont pas tous comme ça .On en fait trop une globalité ; mais pour le texte ça va , il y juste le passage ou il refuse la pâtisserie qui est peut adapté pour un pauvre je trouve , car ils ont un peut de respet tous de meme.

  4. anonyme
    anonyme écrit:

    je ne pense pas qu’une personne osera faire le rôle de joseph après si quelqu’un ose pourquoi pas.Je trouve sinon les idées plutôt bien.

  5. Marion
    Marion écrit:

    moi, j’accepte de jouer Joseph!!! Ce serait sympa…

    euuuh, Corinne, il y a : la peur, l’appel ett.. je me rappelle plus du troisième^^

  6. asrd78
    asrd78 écrit:

    La peur

  7. hd porn streaming
    hd porn streaming écrit:

    La scene sur les pauvres.. Reposted it :)

  8. culpagmascips
    culpagmascips écrit:

    http://xlolitka.com/parse/images/1063.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1058.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1055.jpg
    http://xlolitka.com/parse/images/1052.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1051.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1047.jpg
    http://xlolitka.com/parse/images/1045.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1041.jpghttp://xlolitka.com/parse/images/1038.jpg
    фото эротика
    Екатеринбург cмотреть онлайн фильмы зрелые бесплатно Казахстан кино онлайн бесплатно
    статьи о сексе
    порно скачать
    смотреть бесплтное порно
    бесплатно орно онлайн

  9. order viagra
    order viagra écrit:

    The author is really cool. But some of the commentators are just posting stupid words.

Laisser un commentaire

«
»